FORMATION en psychologie clinique

Catherine Garnier, psychologue clinicienne et psychothérapeute à Meyzieu, formation
Catherine Garnier, psychologue clinicienne et psychothérapeute à Meyzieu, formation

MASTER 2 DE PSYCHOLOGIE
Spécialité en PSYCHOPATHOLOGIE CLINIQUE 
UNIVERSITÉ LYON 2

N° Adeli : 019302744 (contrôle diplôme)

Le psychologue soigne « l’appareil psychique ». L’appareil psychique est l’organisation de nos émotions, leurs évolutions et leur compréhension. C’est une organisation complexe que je simplifie pour une appréhension globale. Il se construit principalement les premières années de vie, à l’adolescence puis évolue selon notre histoire, il procède par étape. Il a pour fonction entre autres de comprendre, de mettre du sens sur nos éprouvés (affects), comme nos liens à ceux qui nous sont le plus chers, notre place auprès d’eux, notre place dans le monde (la vie sociale), notre valeur à nos yeux, etc. La vie psychique c’est aussi comprendre (symboliser) les événements qui vont ou pourront nous toucher comme la représentation que nous avons constitué de la mort, la notre ou de ceux que l’on aime. Notre appareil psychique est aussi constitué par ceux de notre filiation (parents, grands-parents) dont nous héritons en partie : le Transgénérationnel. L’appareil psychique utilise des défenses afin que nous puissions toujours survivre psychiquement aux événements que nous rencontrons.

La psychopathologie : c’est comprendre toutes les étapes psychiques « normales » (séparation, frustration, renoncement, deuil, etc) que traversent tout être de l’origine jusqu’à la fin de sa vie. Soit comprendre quand un symptôme s’exprime chez un patient ce qu’il représente pour lui et à quoi il est lié. Un symptôme exprime une souffrance psychique.

L’origine des souffrances psychiques

1 – L’événement traumatique

Un évènement douloureux, dramatique arrive. L’appareil psychique n’arrive pas à élaborer les émotions générées par cet évènement, il est débordé ou sidéré par les émotions. Un symptôme plus ou moins envahissant s’exprime.

2 – Le symptôme sans motif visible ou compréhensible apparent

Un symptôme s’exprime lorsqu’un évènement réveille des émotions en liens avec une étape d’élaboration (compréhension) psychique déroulée partiellement, parfois très longtemps après. Pour vous permettre de vous représenter ce qu’est l’élaboration partielle quelques exemples :

  • un accident, un divorce, etc, alors que l’enfant est à un des stades d’élaboration de la séparation (rentrée à l’école où le travail d’élaboration du sens de la séparation se construit : se séparer c’est douloureux mais c’est grandir et gagner en autonomie, etc)
  • une transmission filiale carencée (par exemple une mort non naturelle dans la filiation : meurtre, suicide, l’élaboration de la mort est une étape psychique très importante toute personne sera confrontée à elle à de multiples reprises au cours de sa vie, etc)
  • l’interprétation subjective d’un événement (la mauvaise interprétation de ce que l’on a vu, entendu : un enfant ou adolescent qui croit à tort que sa mère a un autre homme dans sa vie que son père, aura autant de souffrance psychique que si cela est vrai. La confiance en l’autre sera altérée et devra être restaurée).

Voir aussi Que soigner ? et Qu’en attendre ?